On dit que la mode est un perpétuel renouvellement. Pour autant, après avoir privilégié des matériaux comme le coton, la soie, la laine, la mode choisit de s’attaquer à une matière encore jamais utilisée, et aussi noble que le cachemire : le papier.

Sous la houlette du créateur Alexander Mc Queen, la paper artist et spécialiste de l’origami, Zoé Bradley s’est lancée le défi de concevoir des robes magistrales en papier. Ses collaborations avec MissoniSmythsonDora Karan ou encore les magasins Harrods ou Selfridges en feraient pâlir plus d’un. Les volants, jupons, bustiers et autres détails sont 100% recyclés.

 

Une autre artiste a choisi de s’attaquer à la matière. La russe Asya Kozina crée des pièces uniques aux courbes légères et précises. Ses derniers projets, Baroque Paper Wigs ou Paper Dolls, donne la part belle aux découpes stylisées.

 

fashion-paper-Kozina-Asya

L’utilisation du papier donne une vision de la mode à la fois fragile, éphémère et écologiste.

Pin It on Pinterest

Share This